EN | FR Espace privé Espace privé
 
 
 
 

AFFRONTER, RÉGULER, DÉPASSER UNE CRISE GRAVE Actualités Articles λµ "gestion de crise"

Articles λµ "hôpitaux"
 

Analyse systémique d'un projet de gestion des risques dans un centre hospitalier en difficulté par Guillaume Andre (Institut de cancérologie de la Loire) & Sylvie Garandel (ATRISC)

 

Résumé

Notre communication relate une intervention de management de la qualité et de gestion des risques dans un centre hospitalier public en difficulté, contraint à mettre en œuvre une série d’opérations de restructurations internes. Portée à agir dans le cadre de la certification par la Haute autorité de santé (HAS), la direction de la qualité devait relever les défis inhérents à ce projet, et à la maîtrise des risques opérationnels.

Nous présentons une application de deux méthodes de recherche interactionniste en management. La première réfère à la théorie des organisations à haute fiabilité (HRO) : elle vise l'identification, au sein l’ensemble des décideurs médico-administratifs, de triades relationnelles dont il a été démontré qu’elles sont sources de fiabilité. De façon complémentaire, une analyse cindynique des trois groupes professionnels en présence apporte des éléments de compréhension des interactions managériales, et de leurs évolutions sur la durée de dix mois.

En relation avec l’exposé des résultats opérationnels et de certification, l’observation des triades fiables montre l’intérêt de cette distribution méthodologique pour la compréhension de trois enjeux du management des risques au sein d’un établissement public de santé : impliquer le corps médical, maîtriser les risques induits par les restructurations, et manager en équipe la qualité et la sécurité. Nous le discutons au regard du terrain de recherche, et de la méthodologie retenue.

 

VOIR LA COMMUNICATION

 

 

Mesure des déficits systémiques cindynogènes dans un pôle hospitalier d’urgences par Dr Philippe Leveau (Centre hospitalier Nord Deux Sèvres​)

 

Résumé :

Les structures d’urgences sont des services à risque pour les patients et les soignants. En cindyniques, l’évaluation globale a pour objet de détecter des obstacles systémiques, structurels ou organisationnels pouvant mettre en danger l’organisation : ce sont les déficits systémiques cindynogènes (DSC). L’objet de la communication est de proposer une méthode d’évaluation de ces DSC dans un pôle de médecine d’urgence.

Méthode : La recherche de DSC dans le pôle Urgence a été abordée sous deux angles : le regard porté par chacun des acteurs travaillant dans ce pôle avec un questionnaire d’autoévaluation et sous le regard porté par l’encadrement qui a défini des critères mesurables pour chaque DSC. Chaque réponse du questionnaire comprenait une échelle de Lickert à 4 valeurs. Nous nous sommes intéressés aux taux de réponses positives et aux moyennes et écart types.

Résultats : le taux de réponse était égal à 72%. Les principaux déficits dont souffre le pôle urgence sont la prééminence des critères productivistes (DSC5), la dilution des responsabilités (DSC6), un manque de procédures à dimension cindynique (DSC8), un manque de connaissance en gestion des risques (DSC9) et un manque de préparation aux situations de crise (DSC10). Il n’y a quasiment pas de différence significative entre les métiers.

Discussion : il y a une bonne acceptabilité du questionnaire avec un taux moyen de réponse à chaque item égal à 93%. La dispersion des réponses était modérée avec un écart absolu moyen inférieur à 20 pour huit DSC. Les DSC relevant principalement du pôle urgence sans lien extérieur étaient les plus faibles tandis que ceux relevant de relations fortes externes (par exemple l’administration hospitalière) étaient les plus forts. Des mesures correctrices ont été mises en œuvre concernant les retours d’expérience, les formations et les protocoles. Une enquête sera effectuée à distance pour en évaluer l’impact sur les DSC.

 

VOIR LA COMMUNICATION

 

Retour