EN | FR Espace privé Espace privé
 
 
 
 

Bilan du congrès

Bannière Lambda Mu

Cette 21ième édition du congrès Lambda Mu a permis de traiter un sujet qui bouscule les métiers de la Maîtrise des Risques et de la Sûreté de Fonctionnement : la transformation numérique. 440 personnes sont ainsi venu partager leurs expériences et échanger sur leurs réflexions. Le congrès a laissé une large part aux thématiques classiques :

  • la fiabilité et la maintenance, les méthodes de sûreté de fonctionnement, des thèmes qui ont montré leur capacité d’adaptation face aux enjeux et aux défis de la transformation numérique.
  • les facteurs humains et organisationnels qui sont maintenant une composante incontournable des congrès Lambda Mu.
  • ou encore la maîtrise des risques avec ses différentes composantes : projet, entreprise, santé, environnement.

 

D’autre part, ce congrès a permis de consacrer une session dédiée à la transformation numérique sur les trois jours de conférence.

 

Trois axes se dégagent en particulier sur cette thématique : la cyber sécurité, la fiabilité des véhicules autonomes et des objets connectés et enfin l’apport des techniques de Traitement Automatique des Langues (TAL) et d’Intelligence Artificielle pour l’exploitation du retour d’expérience.

 

Le thème du congrès était également bien présent dans les sessions dédiées à la maintenance notamment au travers de communications qui traitent de la maintenance prédictive. On peut citer en particulier la communication qui présente les résultats du projet IMdR « HUMS – Health & Usage Monitoring System – état de l’art et opportunités ». La cyber sécurité, les conséquences d’un monde hyper connecté et l’impact des médias dans la gestion de crise furent abordés avec le prisme des sciences humaines et sociales. Enfin, de nombreuses communications montrent l’apport du numérique pour la modélisation des systèmes et leur simulation.

 

Enfin, on peut noter de nombreuses communications qui présentent des travaux sur l’ingénierie des modèles, la normalisation et l’aide à la décision.

 

Quatre temps forts ont jalonné ce congrès et ont contribué à enrichir les échanges :

 

L’allocution d’ouverture a été l’occasion dans un premier temps pour Christian GALIVEL, Président du Congrès, de rappeler les enjeux de Maîtrise des Risques pour nos entreprises et en particulier dans ce contexte de la transformation numérique. La présentation préparée par Guy Planchette et André Lannoy a permis par la suite de retracer l’histoire de la maîtrise des risques et la sûreté de fonctionnement, de l’IMdR et des congrès Lambda Mu à l’occasion de ce 40ième anniversaire du congrès. Ils ont également proposé des axes de réflexion face aux enjeux actuels et futurs.

 

Les ateliers de l’IMdR ont été l’occasion de présenter les travaux et les réflexions de plusieurs GTR de l’IMdR, d’autres étaient dédiés au thème du congrès. Au-delà du temps de partage et d’échange, des actions et orientations concrètes ont été identifiées suite à ces ateliers. On peut notamment citer la volonté de créer un GRT dédié au TAL ou encore la mise en place d’un sous-groupe pour poursuivre la réflexion sur l’apport de l’innovation (technologique, méthodologique et organisationnelle) pour la gestion de crise.

 

La table ronde qui a réuni des représentants d’AIR LIQUIDE, EDF et SAFRAN autour de « la stratégie des entreprises et la transformation numérique » a été l’occasion de partager les enjeux, les opportunités et les menaces autour de ces thématiques. Les participants ont notamment rappelé la place centrale de l’Homme dans cette transformation et donc la nécessité de partager et de garder le sens des actions et des orientations prises. Ils ont également rappelé les enjeux en termes de cyber sécurité et de gouvernance de la donnée et d’intégration des compétences digitales dans les entreprises. Ils ont finalement insisté sur la nécessité de développer une certaine agilité dans l’organisation, de lui permettre d’être transverse et inclusive pour qu’elle puisse s’adapter aux changements de plus en plus rapides.

L’allocution de clôture a été l’occasion d’écouter Marc de FOUCHÉCOUR qui nous a permis de prendre de la hauteur et de questionner la place de l’homme dans ce monde digitalisé.

 

Les défis et chantiers de demain

Plusieurs axes de réflexions se dégagent, lesquels il faudra apporter des réponses dans les années à venir :

  • Adapter nos métiers et tirer profit de la transformation numérique.
  • Proposer et promouvoir des approches qui permettent de garder le sens physique, la compréhension des phénomènes et l’expertise au cœur de nos processus de décision.
  • Questionner la place de l’Homme et l’impact de la transformation numérique sur le travail et sur les interactions entre les acteurs.
  • Questionner nos organisations et nos modes de management dans cette période de changement pour garantir la maîtrise des risques.

 

Alors rendez-vous au Lambda Mu 22 pour aller encore plus loin et relever de nouveaux défis indispensables dans ce monde en pleine transformation.

Leïla Marle 

GRTgaz

 
Dernière modification : 12/03/2019