EN | FR Espace privé Espace privé
 
 
 
 

Création d’un modèle FIDES pour les composants de type «Condensateur céramique de la gamme automobile dit «Fail-safe »» Actualités Création d’un modèle FIDES pour les composants de type « Potentiomètres » (potentiomètre de recopie)

Représenter et propager l'incertitude à l’aide de réseaux
 
Référence : FP5

 

OBJET ET ENJEUX
Plusieurs méthodes peuvent être considérées aptes à représenter et à propager des incertitudes. Ces méthodes (notamment les réseaux bayésiens) se sont développées à la fin des années 1980 pour gérer l’incertitude dans les systèmes experts. On peut citer : la simulation numérique (utilisée toutefois dès la fin des années 1960), la théorie des ensembles flous, les réseaux bayésiens, les réseaux crédaux, les réseaux évidentiels (VBS, Valuation Based Systems) …
Une première application à la maîtrise des risques est publiée dans (Benavoli et al, 2009) et concerne la prise de décision dans le domaine militaire. Cette publication propose une démarche d’aide à la décision par la fourniture d’une analyse de menaces estimées sur la base de probabilités de menaces ou de plausibilité de menaces. Ces dernières sont modélisées par un réseau d’entités et de relations entre ces entités. Les incertitudes sont représentées par des fonctions de croyance.
Quelques exemples (Bicking, Simon, Aubry, 2008 ; Aguirre et al, 2012 ; Sallak, 2014 ; Simon, Weber, 2014), présentés récemment, montrent leur applicabilité à la fiabilité, à l’analyse de risque et à l’aide à la décision. L’article (Bicking, Simon, Aubry, 2008) concerne la modélisation de systèmes instrumentés de sécurité en conception, basée sur des réseaux de fiabilité, afin de satisfaire un niveau de sécurité SIL. L’article (Aguirre et al, 2012) concerne le domaine ferroviaire avec prise en compte des incertitudes liées aux facteurs humain – organisationnel).
Ces méthodes paraissent séduisantes pour les applications à la maîtrise des risques :
- elles sont supportées par une représentation graphique, ce qui aide à leur lecture et à leur compréhension,
- elles semblent bien adaptées au contexte d’incertitude (notamment l’incertitude épistémique),
- elles prennent en compte des situations d’ignorance,
- elles généralisent des méthodes utilisées couramment par l’ingénieur en maîtrise des risques ou en sûreté de fonctionnement, comme l’arbre de défaillance ou le réseau bayésien.
Ces méthodes sont apparemment encore peu utilisées dans nos disciplines. Sont-elles effectivement appropriées à nos besoins de maîtrise des risques et de sûreté de fonctionnement ?
L’objectif de ce projet est donc de montrer l’intérêt et les bénéfices qu’un analyste ou un décideur peuvent en retirer.
 

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Etat de l’art bibliographique
  • Application sur des exemples types démonstratifs (par exemple : fiabilité multi- états, modélisation du facteur humain, analyse de risque)
  • Typologie et champs d’application privilégiés des méthodes graphiques des nouvelles théories de l’incertain en maîtrise des risques et sûreté de fonctionnement, intérêt de leur utilisation et avantages par rapport à d’autres méthodes classiques (arbre de défaillance, diagramme d’influence, réseau bayésien, …) et difficultés pouvant être rencontrées lors de leur mise en oeuvre.
  • Les maquettes logicielles éventuellement développées pendant le projet
  • Réalisation d’un support didactique

 

PROGRAMME DES TRAVAUX
Ce programme est donné à titre indicatif. Il sera bien évidemment précisé dans un cahier des charges, si le projet a un nombre suffisant de souscripteurs, en fonction de leurs besoins.

 

 VOIR LA FICHE COMPLETE

 

Pour toute information administrative ou technique relative à la souscription où à la conduite d'un projet, adressez-vous à : 

Ali ALJARF, Délégué Technique 

Tél : 01 45 36 49 50

 

Retour