x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Formation aux concepts cindyniques

 24 mai 2018

à l'ESTP de Cachan

.

Programme complet  / Inscription en ligne

L’ISO 31000 définit le risque comme étant l’incertitude sur l’atteinte des objectifs. Sa caractérisation est généralement évaluée par :

  • la gravité des conséquences positives ou négatives pouvant être engendrées par des sources de risque.
  • la vraisemblance que ces conséquences surviennent.

Cette caractérisation habituelle présente de nombreux avantages (cartographie des risques, facilitation des études de prévention et protection, …).

Toutes les normes et directives sur le risque utilisent ces processus reposant sur un événement redouté.

Toutefois, cette appréhension du risque peut présenter des biais car les études :

  • se fondent en général sur des événements puisés dans des catalogues de dangers déjà répertoriés,
  • ne prennent pas en compte les évolutions inéluctables des situations se produisant au sein des organismes où interviennent plusieurs acteurs.

Mais, que se passe-t-il alors face à des sources de risque dont la nature n’est pas encore bien identifiée, tels que ceux liés aux comportements des différents acteurs, … ? Quelles fragilités sont engendrées par les transformations liées aux évolutions accroissant alors la gravité des conséquences ?

C’est ici que les cindyniques prennent une importance capitale.

Plaçant l’humain au cœur de son organisation globale, les cindyniques ont permis une avancée significative dans la compréhension des systèmes complexes et de leurs déficiences pour lesquelles l’analyse technique ne suffit pas.

En complément aux études de sûreté de fonctionnement, la démarche cindynique apporte quatre facteurs supplémentaires : la prise en compte du facteur comportemental dans la dynamique causale des accidents, l’’élargissement du regard porté sur les facteurs de risques, la capacité à décrire le danger non technique, les aspects de temporalité.

Grâce à une démarche pragmatique, cette formation réalisée par l’IMdR vous permettra de mieux comprendre l’intérêt d’utiliser l’approche cindynique et d’être en capacité d’identifier les caractéristiques des situations dangereuses afin de rendre les organisations moins vulnérables.

Notre méthode pédagogique privilégie la facilité d’accès à la démarche cindynique ainsi que l’étude de cas concrets.

Cette journée de formation s’adresse à tous les responsables qui souhaitent comprendre et utiliser les concepts cindyniques, quelle que soit leur discipline d’activité (secteurs techniques, assurances, santé, psycho-social, …).

PROGRAMME

8h30    Accueil des participants

9h00    Ouverture de la journée

           Philippe Le Poac (Président de l’IMdR)

9h10    Présentation des objectifs de la formation

            Guy Planchette (IMdR)

9h20    Rappel des démarches traditionnelles d’analyse des risques

           Guy Planchette (IMdR) 

9h50    Présentation des concepts cindyniques

            Laurence Baillif (Advaléa) ou Guy Planchette

11h00  Pause

11h20   Présentation pratique d’une analyse traditionnelle à partir d’un              cas réel –  L’accident de la passerelle lors de la construction                  du paquebot Queen Mary

             Jean-François Raffoux (IMdR)

12h30  Déjeuner

14h00  Analyse de l’accident de la passerelle avec les concepts                         cindyniques.

           Travaux en sous-groupes.

16h00  Pause

16h20  Discussions autour des résultats de l’analyse

            Laurence Baillif (Advaléa), Jean-François Raffoux                        (IMdR) et Guy Planchette (IMdR)

16h50   Bilan de la journée de formation – Perspectives

17h00   Fin de la journée

 

Programme complet

.

Inscription en ligne

Information pratique

Date : 24 mai 2018

Lieu : ESTP CACHAN,  41 rue Marcel Bonnet 94234 Cachan

Tarifs : 

  • Membres IMdR et AFM: 300 € TTC
  • Non Membres : 450 € TTC
  • Universitaires membres IMdR et AFM : 150 € TTC
  • Universitaires non membres : 225 € TTC
  • Etudiants, Retraités ou Sans emploi : 80 € TTC