x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

DescriptionHaut de page

 Thème

 Rôle de l'Homme, Facteurs Humains et organisationnels

 Titre

 Conception et facteurs humains

 Animateur

  Elie FADIER (INRS) et Cecilia de la GARZA-CORONA (EDF)

OBJECTIF
Afin de réaliser un état de l'art, d'étoffer la réflexion et de pouvoir proposer des pistes de solution sur l'intégration des facteurs humains dans la conception des systèmes de travail, les objectifs de ce groupe de travail sont : * Faire un point sur les avancées des différentes industries sur ce type de démarche et mettre en commun les concepts, méthodes utilisées * Mettre en commun les "bonnes pratiques" actuelles dans ce domaine, (ergonomie participative, simulations d’activités, conceptions d’aides au travail…) et leurs impacts sur la santé/sécurité au travail * Proposer des modalités de transfert des connaissances vers les acteurs industriels

PROBLEMATIQUE
L'automatisation accrue des systèmes industriels a induit un déséquilibre entre les différentes composantes de ces systèmes, en privilégiant le savoir technique aux autres connaissances humaines et sociales. L'analyse des situations industrielles met souvent en évidence un écart important entre la fiabilité théorique prévue et la fiabilité opérationnelle observée. Cet écart entre le fonctionnement attendu et le fonctionnement réel (intégrant la gestion des aléas, les contraintes d’exploitation, l’extension de l’utilisabilité de l’équipement, l’évolution du système de production…) est considéré comme une des sources les plus importantes de "prise de risque", puisqu'il s'agit pour l'opérateur/utilisateur de parer soit à une situation non prévue lors de la phase de conception soit à une situation induite par la phase de conception. L’intégration des facteurs humains dès la conception est, donc, aujourd’hui une nécessité cruciale si on veut obtenir réellement les performances attendues et améliorer la prévention. Concevoir et organiser la performance industrielle a été le plus souvent une affaire d’ingénieur, centrée sur la conception et la maîtrise des systèmes de production. Aujourd’hui, le monde industriel est convaincu qu’il faut aller au-delà de cette dimension technique.

Dans ce sens, une éclosion des travaux de recherches voit aujourd’hui le jour et on peut les organiser autour de 4 axes :

- Méthode et processus de conception de produit
- Apprendre de la conception et de l'usage : analyse des activités des concepteurs et activité de conception, analyse des activités des utilisateurs
- Conception des situations de travail : Conception de l’activité de travail, Conception du Travail collectif, Conception des interfaces et des interactions, Conception de l’organisation, Conception des outils de travail : procédures, règles, tâches prescrites, etc..
- Conception des systèmes propres, sûrs et sécures : modèle de conception et modèle de sécurité, Normes, réglementations et obligations implicites

Cependant, beaucoup de questions restent en suspens :
1) Comment reconsidérer la conception et ses différents niveaux pour mieux intégrer les dimensions santé/sécurité/ergonomie ?
2) Dans quelle mesure les méthodes de conception actuellement utilisées incorporent-elles les données opérationnelles disponibles (par exemple, analyses ergonomiques, retour d’expérience..) ?

Intégrer l'activité humaine dès la conception des systèmes de production suppose d’anticiper la plupart des événements pouvant conduire à un dommage (accident, maladie) pour l'homme, et réduisant les performances techniques. C'est une tâche complexe, d'autant plus difficile à accomplir qu'à ce stade (en conception), sous-systèmes techniques, activités humaines, situations de travail n'ont encore aucune réalité physique


Espace d'échangesHaut de page

Pour accéder à l'espace d'échange du GTR

Cliquez-ici

Cet espace est réservé aux membres du GTR. Pour y accéder vous devez vous identifier


Prochaine réunionHaut de page