x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

DescriptionHaut de page

Thème : Risque émergents

Titre : Risques liés à la gouvernance et au contrôle des systèmes fractionnés

Animateur : Jean-Marc POURCHIER (SNCF)

1. Le contexte

Dans beaucoup d’entreprises, l’évolution du système socio-économique a pour conséquence un recentrage de leur organisation sur leur coeur de métier, accompagné de la mise en place en amont et en aval de structures complémentaires dotées d’une certaine autonomie de gestion. Il en résulte une morcellisation des responsabilités avec la création corrélative d’interfaces nécessaires à la cohésion de l’ensemble mais susceptibles de faire apparaître des risques tant techniques qu’économiques ou culturels.

Lorsque la fragmentation du système résulte de la volonté politique d’empêcher qu’un même acteur ne maîtrise l’ensemble de la chaîne de l’amont à l’aval, par exemple pour ouvrir une industrie de réseau à la concurrence, la vision d’ensemble du système technique concerné peut se perdre, puisque chaque entité indépendante ne maîtrise que la partie du système qu’elle exploite directement. Le « gel » des spécifications aux interfaces entre les « sous-systèmes » résultant du découpage du système initialement intégré peut rendre difficiles voire impossibles les évolutions techniques ou l’innovation. Le fractionnement peut rendre aussi gêner l’exploitation du retour d’expérience commun.

Par ailleurs l’optimum global pour l’économie n’étant toujours la somme des optima des différentes entités, l’organisation d’une gouvernance ayant une vision globale du système et des moyens de contrôle adaptés fait parfois défaut.

2. Objectifs proposés :

Apporter des éléments de réponse aux :

  • questions liées au comportement des acteurs « faiblement liés entre eux »
  • questions liées aux intervenants multiples en milieu ouvert (exploitation des réseaux)
  • questions liées à la gestion des « organisations éclatées » induisant une autonomie croissante des agents et un manque d’harmonisation des pratiques variant d’une équipe à une autre
  • questions liées à la difficulté d’obtenir une vision globale des situations et à assurer une gouvernance en situation normale ou dégradée
  • rôle et attentes des structures de contrôle.

3. Méthode de travail proposée :

  • Réunions (bimestrielles, en région parisienne)
  • Dresser un état de l’art : recenser les projets et études de l’IMdR existantes susceptibles d’apporter des réponses : évaluer leur pertinence, leurs limites et leur actualité, bibliographie éventuelle.
  • Partager l’expérience des sociétés représentées dans le GTR afin d’évaluer les risques présentés par le recours à la sous-traitance ou liés à la fragmentation institutionnelle,
  • Elaborer un programme de travail : identifier les questions à résoudre et leur ordre de priorité. Déterminer si une étude sous forme de projet IMdR est nécessaire, en élaborer le cahier des charges.

4. Produits attendus :

Rapports :

  • Analyse des risques dus à la sous-traitance ou au fractionnement des systèmes,
  • Recommandations : Questions à se poser et points de fragilité sur lesquels on doit spécialement veiller dans ces contextes,
  • Mise au point du cahier des charges d’un projet IMdR, si nécessaire,
  • Manifestations IMdR pour exposer et confronter les approches déjà menées par les industriels participant au GTR, notamment en matière de sous-traitance,
  • Journée IMdR ou atelier au congrès Lambda-Mu pour présenter et discuter les résultats.

5. Echéancier envisagé :

  • Lancement en septembre 2012,
  • Proposition d’un projet (étude multipartenaires) IMdR en 2013,
  • Journée IMdR pour présenter les approches mises en oeuvre par les industriels fin 2013,
  • Présentation de résultats et rapports au congrès Lambda-Mu en 2014.

6. Membres de l’IMdR ayant signifié leur intention de participer au groupe

  • ADP, CNES, EDF, GDF SUEZ, INERIS, RATP, SNCF, TOTAL,
  • Air Liquide, Alstom, CEA, EADS, EGIS, Renault.

7. Animateur :

Jean-Marc POURCHIER, SNCF - (Tél : 01 53 25 32 63)

8. Coordinateur :

Jean-François Raffoux, IMdR - (Port : 06 15 16 30 17)

Si vous êtes intéressés par les activités de ce groupe, prenez contact avec les animateurs


Espace d'échangesHaut de page

Pour accéder à l'espace d'échange du GTR

Cliquer ici

Cet espace est réservé aux membres du GTR. Pour y accéder vous devez vous identifier


RéunionHaut de page

 

Si vous souhaitez participer aux réunions du Groupe prenez contact avec les animateurs avant !