x

En continuant à naviguer sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
> En savoir plus

Le thème du congrèsHaut de page

« Innovation et Maîtrise des risques»

La Rochelle les 5, 6 et 7 octobre 2010

Ce congrès s’adressait à toutes les personnes concernées par la maîtrise de différents types de risques, qu’elles soient experts ou décideurs. Il intéresse les principaux secteurs d’activités : aérospatial, assurances, agroalimentaire, chimie, énergie (pétrole, gaz), environnement, génie civil, informatique, mécanique, militaire, nucléaire, exploitations offshore et onshore, pharmacie, recherche, santé, télécommunications, transports (aérien, automobile, ferroviaire, maritime).

En effet, les spécialistes de la maîtrise des risques et sûreté de fonctionnement demeurent plus que jamais des ressources indispensables aux entreprises pour leur permettre d’accompagner leurs transformations et dans leur capacité à maintenir de hautes performances en regard des risques industriels, environnementaux et professionnels. Leurs réponses doivent permettre aux entreprises :
• D’innover en utilisant de nouvelles techniques et processus porteurs d’avantages mais aussi
de dangers (nanotechnologies, etc..) qu’il conviendra de maîtriser,
• D’améliorer les performances à venir en minimisant les risques financiers, ….
• De recourir à de nouvelles méthodes et outils, acquérir des nouvelles compétences,
• D’améliorer les organisations (fonctionnement et / ou structure),

Dans cette perspective, le congrès qui s'est tenu à La Rochelle du 5 au 7 octobre 2010 s’est largement ouvert aux sciences humaines et sociales qui contribuent de plus en plus à une meilleure compréhension des interactions entre les hommes, les systèmes techniques et l’environnement. Ainsi, privilégie-t-il les communications qui mettent en valeur l’interdisciplinarité où les diverses disciplines et métiers travaillent, collaborent et progressent ensemble en vue d’une meilleure maîtrise des risques industriels, professionnels et environnementaux.

En élargissant ses préoccupations et ses travaux à toutes les facettes de la maîtrise des risques (technique, organisationnelle, financière, humaine et sociale), ce congrès a donc été le reflet des réflexions actuelles en la matière : plusieurs acteurs socio-économiques (industriels, investisseurs, ingénieurs, consultants, spécialistes des analyses de sûreté de fonctionnement, de risque et de crise, autorités de tutelle, universitaires, chercheurs, étudiants) qui ont livré des témoignages sur l’état d’avancement de leurs travaux et présenter les nouvelles approches répondant aux défis de demain.

La très grande richesse des communications et leur variété ont permis de relever le défi de l’innovation et de la complexité des systèmes actuels. Ce congrès a offert aux manageurs et décideurs
des pistes de solutions conduisant à une meilleure confiance en nos systèmes. 180 exposés sous forme de sessions « conférences ou interactives » couvriront 32 thématiques et domaines selon différents points de vue : démarches méthodologiques et outils innovants, expertises, thèses, applications industrielles, stratégies d’entreprises, ouvertures de débats, propositions d’ateliers de réflexion…

Une des particularités de ce congrès est l’organisation des sessions et débats autour des thématiques dont l’intérêt est plus en plus perceptible dans notre monde industriel et dans notre société :
• les risques projet et les risques d’entreprise (2 sessions ‘’conférence’’ et plusieurs conférences interactives)
• la normalisation, la réglementation et la législation et leurs impacts sur la maitrise des risques (3 sessions ‘’conférence’’ et plusieurs conférences interactives)
• les risques liés aux établissements de santé (1 session ‘’conférence’’, plusieurs conférences interactives et une conférence plénière)
• Ergonomie, facteurs humains et organisationnels (2 sessions ‘’conférence’’, plusieurs conférences interactives et une conférence plénière)
• Une table ronde réunissant des participants de renom traitera de la manière de se préparer et gérer une action à caractère unique en milieu très hostile avec des possibilités d’improvisation et de ressources limitées.

En plus de ses conférences et débats, ce congrès est plus que jamais un lieu de rencontre et d’approfondissement du savoir et des connaissances, puisqu’il offre à travers une journée de
tutoriels (le 4 octobre) la possibilité :
• aux spécialistes, aux novices et aux étudiants de perfectionner leur savoir et connaissances dans 9 champs thématiques touchant à la maitrise des risques.
• aux étudiants et aux entreprises de se rencontrer et de présenter leurs besoins respectifs et leurs services.

Enfin, sans trahir une tradition mise en place en 2004, le lm 17 récompensera les meilleurs travaux
du moment, en remettant :
• deux prix « IMdR » aux meilleurs travaux de thèses « innovation » et « application industrielle »
• des prix LM d’or aux meilleures communications industrielles et académiques.

Le congrès a achevé ses travaux par des visites techniques, ouvrant un accès à des entreprises de la région.

Elie FADIER
Président du Comité de Programme